Lettre d’information 19/2

Information

Aux membres, bénévoles et partenaires d’Emmaüs-Jura

Nous le savons : 2019 est une année de changements, d’engagements et d’actions. Au niveau de notre association, notre organisation sera modifiée. Au niveau national et international, des actions d’envergure nécessiteront une participation active d’Emmaüs-Jura et de ses alliés. L’objectif de ce bulletin est de vous informer et de vous intégrer dans ces différentes démarche..

Nouvelle structure, nouvelle organisation et nouveaux collaborateurs.

Axes de développement des activités d’Emmaüs-Jura

A l’avenir, la pérennité des actions de solidarité d’Emmaüs-Jura sont assurées par des engagements sur trois axes.

Les trois axes de développement
  • Diversifications/adaptations des activités : notre coeur de métier est la revente d’objets que nous collectons ou que le public nous donne. Cela restera ainsi ces prochaines années. Toutefois, force est de constater que ces activités n’assureront que difficilement la poursuite de nos actions si nous ne nous adaptons pas aux changements d’habitudes et aux nouvelles opportunités qu’elles représentent. Le but d’une diversification/adaptation est de trouver de nouveaux débouchés générant les marges nécessaires pour pérenniser nos actions de solidarité.
  • Soutien/renouvellement des bénévoles: sans « ses » bénévoles, notre association ne peut tout simplement pas exister. La réalité démographique et statistique montre qu’un renouvellement régulier par de nouvelles adhésions et de nouvelles compétences est primordiale. Nous voulons aussi qu’Emmaüs-Jura soit attractif et apporte une plus-value à ceux qui font vivre notre association. Le but est de soutenir les bénévoles pour maintenir leur motivation et d’accueillir les nouvelles personnes qui conduiront Emmaüs-Jura vers l’année 2030.
  • Développement du financement par des dons et des legs : les dons et legs peuvent être une ressource importante. Nombreuses sont les personnes (physiques ou morales) qui veulent sincèrement participer par un soutien financier à la lutte contre les causes des inégalités. A juste titre, ces importantes contributions ont pour corollaire la nécessité de garantir une utilisation adéquate de ces fonds. Le but est de mettre en œuvre les outils qui permettent de présenter nos actions et de démontrer de façon transparente les résultats obtenus grâce au fonds confiés.

Nouvelle structure

Pour relever ces défis, la structure actuelle sera renforcée par la création d’un bureau composé de 3 à 4 membres du comité. Ce bureau sera chargé de superviser les activités opérationnelles. Un secrétariat-général appuiera ce bureau et assurera les fonctions de soutiens aux collaborateurs. Les activités d’Emmaüs-Jura sont regroupées dans différents cercles (secteurs) avec, à chacun, un-e responsable à sa tête.

Nouvelle structure de l’association

Une nouvelle collaboratrice et un changement de fonction

Après mûres réflexions, le comité constate que la meilleure façon de couvrir au mieux les compétences et connaissances nécessaires à la nouvelle organisation est de confier le secrétariat général à Vincent Chapuis (EPT 40%), l’actuel président de notre association et d’engager une nouvelle collaboratrice en la personne de Mme Prisca Moritz (EPT 60%). L’engagement de ces deux personnes se fait dans le respect du budget prévu à cet effet. Ces changements interviendront progressivement dans le courant du printemps.

En effet, la combinaison de l’expérience de Philippe Baptista et de Stéphane Perrenot, nos collaborateurs actuels, avec celles des deux nouveaux arrivés permettra de former une équipe aux compétences multiples pour mener à bien la suite de notre adaptation. Ce choix nécessite la recherche d’un ou d’une nouvelle présidente. Le Comité prend d’ores et déjà les contacts nécessaires pour compléter notre organisation. Vous pourrez faire mieux connaissance avec cette nouvelle équipe dans un prochain bulletin.

Le parcours de Mme Prisca Moritz est plutôt atypique : après un CFC de maçonne, elle a entamé une formation de technicienne ES en conduite de travaux.Habituée aux chantiers elle apprécie le travail physique. Cependant, ce sont les activités enrichissant ses compétences relationnelles qui la motivent le plus. C’est pour cela qu’elle a aussi suivi une formation d’accompagnante en atelier de personnes en situation de handicap. Habitante de Glovelier et maman d’un petit garçon, Mme Moritz connaît bien Boncourt pour y avoir déjà travaillé. Elle est aussi très sensible aux valeurs d’Emmaüs. Bienvenue à Prisca !

Prisca Moritz

Commémoration du 50e anniversaire du manifeste universel d’Emmaüs

« Cet anniversaire sera une tribune exceptionnelle pour la Suisse et pour Emmaüs International. C’est une immense opportunité de transmettre un message fort de lutte contre les causes de la pauvreté chez nous et dans le monde. »
François Mollard, président de la Fédération Emmaüs Suisse (FES)

Un comité d’organisation s’est constitué pour préparer cet événement qui aura lieu le 24 mai 2019 au Palais fédéral et sur la place « Weisenhausplatz » à Berne.

Tous les membres de la FES sont impliqués dans l’organisation de cet événement. En ce qui concerne Emmaüs-Jura, nous avons la responsabilité d’assurer la subsistance pour une centaine de personnes le jour de cet événement à Berne et de présenter nos activités sur un espace qui nous est spécialement réservé. Ce projet nécessitera un engagement important de notre part. Les retombées seront proportionnelles à cet investissement. L’organisation et l’équipe qui se met en place contribueront à relever un tel défi.

Des informations plus détaillées vous seront bien sûr transmises prochainement.

Réservez déjà la date du vendredi 24 mai 2019 pour commémorer dignement et activement l’universalisation de nos valeurs fondamentales.

Le Comité

2 réponses sur “Lettre d’information 19/2”

  1. Bonjour,
    Je viens de lire les bulletins : il y a du changement et c’est en effet qu’avec cela que la pérennité d’Emmaüs peut être assuré.
    Une idée :
    la récupération de matériel en déchetterie, comme cela se fait dans le canton de Neuchâtel (http://emmaus-ne.ch/ramassage/) serait un bon moyen d’améliorer les rentrées tout en donnant une seconde vie encore à plus d’objets. Quand on voit ce que les gens jettent aux déchetteries (ils prennent plus le temps de trouver une filière de recyclage/ certaines personnes ont « trop » d’argent/ ils veulent le dernier modèle de ceci-cela) et souvent dans un état impeccable. J’écris cela car j’ai vu comment cela se passe : j’étais responsable d’une déchetterie communale et était présent sur place 3-4 jours/ an.
    Une autre idée :
    Développer la réparation d’objets (électriques, etc.).

    Bon vent à Emmaüs !

    1. Bonjour Raphaël et merci beaucoup pour ce (premier) commentaire sur le site d’Emmaüs-Jura.
      Vous avez tout à fait raison. Il est important de pouvoir “contrôler” les flux d’objets ou de matières à leur source.
      Emmaüs est une organisation pionnière de l’économie circulaire. Comme chiffonniers et valorisateurs des objets et des humains dont la société ne veut plus, nous cherchons tous les jours à réduire les causes de la pauvreté. Vos idées sont excellentes ! Elles peuvent être réalisées au sein d’Emmaüs. Vous êtes le bienvenu !
      Cordialement
      Vincent Chapuis
      Président d’Emmaüs-Jura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code