Départ à la retraite et structure horizontale

Depuis 1963, Emmaüs Jura agit contre la pauvreté dans le Jura et en France voisine. Son activité de collecte ainsi que la vente d’objets et de vêtements dans son magasin de Boncourt, font d’Emmaüs un acteur de l’économie circulaire socialement engagé. L’un des artisans de ce succès est Pascal Freléchoux, qui prend sa retraite. Pour lui succéder, le comité de l’association accorde sa confiance à une petite équipe qui a choisi une structure horizontale pour relever les prochains défis.

Pascal Freléchoux : 37 ans au service d’Emmaüs

Trente-sept années d’expériences et de rencontres

Après trente-sept ans d’activité, dont vingt-sept comme gérant du centre Emmaüs de Boncourt, Pascal Freléchoux prend sa retraite. Très impliqué dans le mouvement Emmaüs, M. Freléchoux a été membre du comité de la Fédération Emmaüs Suisse pendant près de trente ans. Délégué national puis membre du Conseil d’administration d’Emmaüs International, Pascal Freléchoux a noué de nombreux liens avec des partenaires, notamment en Afrique (Burkina et Bénin) et en Pologne. Grâce à lui, Emmaüs Jura a été un des précurseurs de l’expédition de marchandises vers d’autres communautés Emmaüs. « Un de mes souvenirs les plus marquant restera le convoyage au Kosovo juste après la guerre en 1999 », déclare le gérant à la retraite. Cette année-là, Emmaüs Jura avait fourni du matériel scolaire et des biens de première nécessité aux communautés attelées à la reconstruction du pays. En homme de terrain, ce natif et habitant de Boncourt connaît bien les besoins de ses partenaires pour s’être rendu chez eux à de nombreuses reprises au Burkina, au Bénin, en Inde et en Pologne. Les voyages continueront d’occuper une place importante pour l’ancien gérant fraîchement retraité.

Nouveaux défis pour l’équipe de co-responsables

Pour une petite association, tout changement nécessite la capacité à se remettre en question et à s’adapter. Remplacer près de quarante ans d’expériences et de savoir-faire, tout en luttant efficacement contre les causes de la misère, représente un défi considérable. L’activité de collecte et de vente d’objets et de vêtements reste le cœur de métier d’Emmaüs qui continue de développer son magasin de Boncourt. Comme organisation de la société civile « provocateur de changement », l’association veut diversifier ses activités et adapter ses actions en fonction des enjeux, notamment en ce qui concerne ses partenariats et son implication politique. Diversité et complémentarité des compétences représentent un atout pour l’avenir. Avec l’appui du comité, l’équipe composée de Philippe Baptista, Vincent Chapuis, Prisca Moritz et Stéphane Pernot assure désormais la co-responsabilité des activités opérationnelles et de l’animation du centre Emmaüs à Boncourt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code