Garantir une migration sûre

Le 15 mai, le peuple suisse décidera si la Suisse doit adopter les nouvelles règles de l’Union européenne concernant l’Agence européenne de protection des frontières, « Frontex ». Cette agence de garde-frontières est la plus grande de l’UE. Dotée d’un budget de 5,6 milliards d’euros, elle disposera bientôt d’une armée de 10 000 gardes-frontières. Frontex est responsable de violences faites à des personnes cherchant une protection et une vie meilleure : de nombreuses preuves ont été révélées par des journalistes et par des groupes de défense des droits de l’Homme.

Emmaüs Lublin, accueil et hébergement des personnes réfugiées

Les politiques militarisées de la forteresse européenne ont tué plus de 44 764 personnes depuis 1993 : noyées en Méditerranée; abattues aux frontières; mortes par suicide dans des centres de détention, torturées et tuées après avoir été expulsées.

Emmaüs Jura estime que les ressources investies dans Frontex seraient plus utiles pour permettre un accueil digne et lutter contre les sources des souffrances qui mènent à l’exode.

L’Europe et la Suisse doivent assumer leurs responsabilités en acceptant sans réserve tous ceux et toutes celles qui fuient les conflits par une application généreuse du statut de réfugié, sans traitement différencié des personnes en fonction de leur nationalité, leur race, leur religion ou leur origine. Plutôt que de refouler, garantissons une migration sûre.

Dans les pas d’un réfugié – Crédit : https://flucht-fuir.ch/fr/home/

Réfugiés, migrants, étrangers, demandeurs d’asile ?

Fuir

Les suisses émigrants

Dans les pas d’un migrant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

%d blogueurs aiment cette page :