Le show davosien s’est terminé

L’image contient peut-être : texte qui dit ’" NUL N'EST PLUS MISÉRABLE QUE CELUI QUI SAIT ET QUI NE DIT PAS, SI CE N'EST CELUI QUI DIT ET NE FAIT PAS. Abbé Pierre La force des infiniment petits’

La réunion annuelle du forum économique mondial s’est terminée aujourd’hui. Le 22 janvier, dans la simplicité, le mouvement Emmaüs a commémoré la mort de son fondateur l’Abbé Pierre et continue d’agir à travers le monde contre les causes de toute misère. Quelle est la meilleure approche pour un monde plus juste ?

Ironiquement les organisateurs du forum ont choisi cette année le thème “Parties prenantes pour un monde cohérent et durable”. Les seuls frais de sécurité de cette rencontre de fortunés ont coûté plus de 3 millions de francs à la Confédération. Une ribambelle d’orateurs et d’oratrices, plus ou moins expert.e.s, plus ou moins connu.e.s ou plus ou moins naïfs-naïves se sont succédé à la tribune ou sur scène dans des fauteuils confortables. Les désormais pathétiques cris d’orfraie à propos des catastrophes climatiques qu’une partie de l’humanité égoïste et ignorante a déclenché n’émeuvent plus. Les pseudos technologies salvatrices ou l’hypothétique “restauration de la nature” par plantation de milliards d’arbres figurent parmi les solutions lancées comme autant d’actions lénifiantes.

Nous savons quelles sont les réelles causes des désastres sociaux et environnementaux qui impactent désormais nos vies quotidiennement : l’injustice, l’inégalité, l’iniquité ainsi que leur frère et sœurs l’égoïsme, la bêtise et la démesure. Alors disons le : si nous voulons lutter contre le réchauffement climatique il nous faut avant tout lutter contre les injustices, les inégalités et l’égoïsme. Ceci une fois dit, il faut passer à l’action et agir là où nous vivons et aider là-bas ceux qui en ont besoin. La solidarité, le partage et la coopération sont des valeurs centrales pour le mouvement Emmaüs. Le 22 janvier 2007, l’abbé Pierre nous quittait, laissant à notre mouvement la responsabilité de poursuivre les combats qu’il avait menés toute sa vie.

Les combats d’Emmaüs International
Marcher dans les pas de l’Abbé Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code