Une émission pour rappeler une insurrection

Le jeudi 1er février, rejoignez-nous à Boncourt et réveiller votre pouvoir d’agir!

En février du dur hiver de 1954, l’Abbé Pierre lança l’appel à « l’insurrection de la bonté » pour soulager les sans-abri et les miséreux victimes du froid et du manque de logement. Il s’est ensuivi une formidable mobilisation de la population qui a fourni vêtements, nourriture et lieux d’accueil. Les dons en numéraires ont aussi afflué, permettant d’investir dans la construction d’habitats. Si cette « insurrection à la bonté » s’est éteinte quelques mois plus tard, la démonstration que nous détenons le pouvoir d’agir était faite. Aidez-nous à renforcer ce pouvoir d’agir en nous rejoignant à Boncourt !

Un moment de partage d’indignations et d’actions

Aujourd’hui, 70 ans plus tard, les sujets d’indignation restent nombreux. Même si dans le Jura et en France voisine le froid ne tue peut-être plus, des habitant.e.s souffrent et se débattent dans des situations difficiles. Ailleurs dans le monde, les conflits, la surexploitation des ressources et la domination d’une minorité de nantis poussent dans la misère des milliards d’individus. Il est normal que cette situation nous pousse à l’indignation. Mais cela ne suffit pas. Ensemble, nous pouvons provoquer le changement par des actions. C’est ce que nous vous proposons en partageant vos indignations et vos propositions d’actions pour qu’ensemble, nous provoquions le changement.

Réveillons notre pouvoir d’agir

Nous disposons toutes et tous du pouvoir d’agir. Le 1er février 2024 est une bonne occasion de l’exercer !

  • En prenant un moment pour identifier ce qui aujourd’hui vous indigne et réfléchir aux actions qui peuvent améliorer la situation (par exemple en s’inspirant de notre rapport sur la pauvreté).
  • En venant partager vos propositions avec nous le 1er février dans notre studio de radio.
  • En organisant, dans votre entreprise, votre famille ou votre groupe d’ami.e.s une collecte d’objets inutilisés qui peuvent être remis dans le circuit par Emmaüs Jura et générer ainsi de la valeur à partager. Nous serons heureux de réceptionner ces objets le 1er février pour les proposer à la vente du lendemain.

Plus d’informations

Site de l’IndignAction

Information par la Radio RFJ (écouter le son)

Le 1er février sur Canal Alpha

Article du Quotidien Jurassien

Appel du 1er février : ça y est ! Notre radio est prête !

Notre studio est installé. Nous mettons la main aux derniers préparatifs. Il ne manque plus que vous !

Passez chez nous entre 16h00 et 20h00 pour partager un élan de générosité, d’échanges, de témoignages tout cela dans la convivialité et la joie.

Profitez de visiter les coulisses d’Emmaüs Jura.

A tout de suite…

Appel du 1er février : ici on t’aime !

« Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir, ici on t’aime » Abbé Pierre

Essayez de prononcer ces mots « ici on t’aime ! » Facile ? Difficile ?

Et si on ajoute « toi qui souffres ? » Facile ? Difficile ?

Essayez maintenant : « Toi qui souffres, qui que tu sois, ici on t’aime » Facile ? Difficile ?

C’est toute la difficulté de l’accueil digne et humain. Ouvrir sa porte, partager, soutenir, redonner espoir. Pour n’importe qui. Pour tous ceux et toutes celles qui souffrent.

L’accueil digne est le principe fondateur du Mouvement depuis ses débuts.

« Gardez toujours un carreau cassé dans vos univers bien feutrés pour entendre les plaintes qui viennent de l’extérieur » disait l’abbé Pierre

Partout, Emmaüs continue à jouer ce rôle de vigie sur la précarité et l’exclusion qui minent nos sociétés. L’accueil sans condition est devenu notre étendard politique : mû par le désir de rencontre, il favorise le brassage des personnes et contribue à « faire société » dans un esprit de coresponsabilité. En rupture avec l’individualisme et le consumérisme ambiants, l’accueil que nous pratiquons et défendons est consolation et fraternité face aux inégalités et aux injustices. Chez Emmaüs Jura, nous l’admettons, nous n’arrivons pas (encore) toujours à accueillir toutes celles et tous ceux qui ont besoin de reprendre espoir. Mais en nous alliant avec d’autres, nous espérons pouvoir accueillir et impliquer les personnes vulnérables pour qu’elles aient une place à part entière dans la société.

Juramigrants : pour et avec les migrants

L’association s’adresse aux migrants qui vivent dans le canton du Jura et personnes sensibilisées aux besoins des migrants et disposées à s’engager.

En savoir plus

Emmaüs Jura est heureux d’accueillir cette association partenaire sur le plateau de sa radio hyperlocale pour partager avec de nombreuses autres organisations amies.

En savoir plus sur la paix et la liberté de circulation et de résidence

Appel du 1er février : agir pour la justice environnementale

Soutenant l’avènement d’une transition sociale et écologique réussie, les groupes Emmaüs inventent et développent des activités économiques garantissant le respect des droits sociaux et environnementaux. Dans le canton du Jura, Emmaüs s’implique pour répondre à l’urgence climatique déclarée par le Parlement jurassien en 2019 et soutenir le Gouvernement dans l’atteinte des objectifs du plan climat.

Le premier février est aussi un rappel adressé à toutes les citoyen.ne.s : agir pour l’environnement et le climat, c’est aussi lutter pour la justice sociale et environnementale. Ces actions sont simples et peuvent se concrétiser à travers notre consommation et notre implication citoyenne.

L’économie circulaire citoyenne soutien la transition

Acheter des articles et des appareils de seconde main avec une valeur ajoutée sociale est un moyen très concret de rendre notre consommation plus durable ; par exemple en se rendant dans notre magasin à Boncourt, dans notre atelier-vélo à Alle ou chez Comm9 de nos collègues de Caritas.

La gamme d’appareils d’électroménagers « Usine Phoenix » vendus chez Emmaüs Jura est aussi un bel exemple d’action concrète réunissant plusieurs partenaires pour un objectif commun : assurer un cercle vertueux favorisant la diminution et inégalités et des impacts environnementaux.

Sur le plan citoyen, l’engagement pour une transition sociale et écologique réussie est possible

Avec ses partenaires, Emmaüs Jura a œuvré pour qu’une économie responsable et citoyenne figure en bonne place dans le plan climat jurassien. Les Autorités veillant au bien-être des citoyen.ne.s doivent fournir des conditions cadres permettant une transition sociale et écologique réussie. Simplement décréter des mesures à mettre en œuvre ne suffit pas à provoquer des effets si les ressources financières ne sont pas fournies. Quelle entreprise lance-t-elle une activité ou un nouveau produit sans assurer les investissements nécessaires pour atteindre ses objectifs et un retour sur investissement ? Si le plan climat nous indique ce que nous pouvons faire, les Autorités n’ont, pour le moment, pas assuré l’investissement et son mode de financement. C’est pourquoi la création d’un fonds climat est nécessaire.

Initiative cantonale jurassienne pour un Fonds Climat : assurer les investissements pour notre avenir.

Le fonds climat est le seul outil permettant de rassembler des financements publics et privés, afin de mettre plus vite en place une politique climatique efficace dans notre canton sans impacter davantage les personnes en situation de pauvreté ou de précarité. C’est pourquoi Emmaüs Jura soutient l’initiative cantonale.

En savoir plus sur la justice sociale et environnementale

Appel du 1er février : les entreprises se mobilisent

Emmaüs Jura commémore l’appel de l’abbé Pierre du 1er février 1954. C’est l’occasion de réveiller notre pouvoir d’agir et de passer à l’action à l’exemple de Novi SA. Tout le monde est invité à participer à ce mouvement en nous rejoignant à Boncourt pour démontrer qu’ensemble nous pouvons agir pour un monde meilleur.

Quel plaisir de recevoir un téléphone de Novi SA nous annonçant que les collaborateurs et collaboratrices se mobilisent pour collecter des objets et des vêtements qui seront apportés à Boncourt le 1er février ! Cette action nous permet de renforcer nos liens avec d’autres entreprises et de poursuivre notre plaidoyer pour une économie éthique et solidaire.

Fondée en 1987,la société Novi SA sise aux Genevez a intégré Swatch Group en janvier 2011. Novi s’est spécialisée dans l’assemblage de mouvements, le terminage de montres et le service après-vente pour de nombreuses marques. Emblématique des entreprises du secteur horloger jurassien et souhaite répondre pratiquement à l’appel du 1er février.

Chez Emmaüs Jura nous sommes persuadés que c’est en partageant et en collaborant que nous pourrons faire face aux défis sociaux, environnementaux et économiques qui nous attendent. C’est pourquoi, avec nous coopérons avec les entreprises qui s’engagent, par exemple dans le cadre de l’ECOPOLE à Alle.

En savoir plus sur l’Economie éthique et solidaire

Ecopôle : circularité et solidarité

L’Ajoie dispose d’un site unique favorisant une économie circulaire, sociale et protégeant la nature : l’Ecopôle à Alle. Emmaüs Jura est un des partenaires de la première heure de cette initiative privée soutenu par la Confédération.

Le parent pauvre du développement durable est souvent le domaine « social » après l’environnement et l’économie. Cela est dû à une vision déformée de la réalité. Si l’économie est importante, elle ne peut pas (et ne doit pas) se développer sans prendre en considération ses impacts sur la société et sur l’environnement. C’est la base d’une approche écosystémique.

En tant que partenaire de l’ECOPOLE, Emmaüs Jura assume son rôle de « provocateur de changement  » et contribue à la valorisation du domaine social, composante incontournable d’un développement durable.

Ceci est possible grâce au dialogue et à la coopération instaurés avec les initiateurs et les partenaires de l’ECOPOLE. Emmaüs Jura tient à les remercier pour leur ouverture d’esprit et la très bonne collaboration mise en place.

C’est ainsi que l’atelier vélo géré par Michel Grillon avec le soutien d’Emmaüs Jura contribue à réduire l’impact environnemental et créer de la valeur sociale.

En tant que telle, cette collaboration est une véritable « innovation sociale » permettant le partage et l’échange pour une société plus juste, dans un environnement vivable grâce à une économie éthique.

La Voix du Changement : le numéro 4 est sorti

Le quatrième numéro de «La Voix du Changement» (LVDC) est le dernier de cette année 2023 qui touche à sa fin. En le lisant, vous en saurez plus à la fois sur le passé d’Emmaüs et son présent. L’édition de LVDC est une bonne opportunité pour Emmaüs Jura d’enter en contact avec les habitants de l’Ajoie. C’est aussi une formidable occasion pour nous d’acquérir de nouvelles compétences.

Dans ce numéro, les lecteurs qui n’auraient pas encore vu le biopic «l’Abbé Pierre, une vie de combat» en apprendrons plus sur ce film qui est encore diffusé en France voisine. Un article est consacré au caractère laïc d’Emmaüs qui est un de ses fondements, bien que notre mouvement a été lancé par une personnalité religieuse.

Etre «provocateur de changement» pour la société et au cœur de la société, voilà notre approche pour un monde de justice et de partage. Apprendre le respect et estimer chaque être humain quelque qu’il soit grâce aux ateliers intergénérationnels, c’est ce qu’Emmaüs Jura offre aux enfants en partenariat avec l’école enfantine et le home de Boncourt. Le calendrier solidaire de l’Avent que notre association propose, contribue à raviver la solidarité en cette période de Noël. Découvrez comment la coresponsable Prisca anime cette activité avec enthousiasme et chaleur.

Si ce numéro est certes le dernier de l’année, nous espérons de tout cœur que ce n’est pas l’ultime édition. Grâce au soutien et à l’accompagnement de l’équipe du Journal l’Ajoie, nous avons acquis de nouvelles compétences et l’envie de continuer à vous informer. Tout en remerciant le «Journal l’Ajoie» nous espérons pouvoir continuer à porter « La Voix du Changement » en 2024 !

Lire les anciens numéros :
La Voix du Changement N°1
La Voix du Changement N°2
La Voix du Changement N°3