Vivre le partage sur la frontière

Emmaüs Jura participe à une expérience inédite : exprimer ce que représente la vie sur la frontière considérée comme territoire et communauté de destin. Venez partager un spectacle convivial et participatif à l’école primaire de Boncourt, ce samedi 26 novembre à 19h30.

L’affiche annonçant le spectacle

Ce spectacle sous forme de « veillée participative » est organisé par l’association Vivre la Frontière et appuyé par arcjurassien.ch.

Intéressée par le fonctionnement des frontières en général, et dans l’Arc jurassien franco-suisse en particulier, une équipe d’anthropologues et d’artistes a arpenté le territoire frontalier à la rencontre de ses habitants pour récolter leurs points de vue, expériences et ressentis. Ces récits du quotidien frontalier seront restitués en images, en chant, en danse et en débats lors d’une « veillée artistico-ethnographique » où se mêlent réalité et imaginaire. Un « spectacle mosaïque » à ne rater sous aucun prétexte !

Ce spectacle constitue les prémices des événements qu’Emmaüs proposera en 2023 à notre région sous le thème de « La frontière en partage » à l’occasion de son 60e anniversaire.

Spectacle gratuit suivi du verre de l’amitié.

Découvrir la compagnie Gravitation

Lire l’article du QJ

Lire l’annonce sur arcjurassien.ch

Ça fait du bien d’être humain

Après le grand élan d’accueil des jurassiens envers les réfugiés ukrainiens, Emmaüs Jura veut rappeler qu’ils ne sont pas les seuls à fuir la guerre et la misère. Pour marquer la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté du 17 octobre, nous lançons une campagne de sensibilisation visant à déconstruire les peurs concernant l’accueil des exilés et des plus démuni.e.s.

Dans notre magasin de Boncourt, du 17 au 29 octobre, des affiches et de petits films présentent la manière dont l’accueil est pratiqué au sein du mouvement Emmaüs. Nous invitons clients et visiteurs s à réfléchir comment accueillir dignement les plus vulnérables quelle que soit leur souffrance et à sortir de la peur de l’autre. Cette peur qui est souvent alimentée par le prix de l’accueil et le coût du partage évoqués dans les discours politiques visant à réduire les aides et à fermer nos portes. Cette approche tente de priver de leurs droits humains élémentaires celles et ceux qui en ont le plus besoin à cause de l’exil ou de l’exclusion. Cette tentative de déshumaniser  « ces autres » à travers des chiffres ou des montants touche aussi les citoyens et citoyennes pour qu’ils et elles finissent par accepter l’inacceptable. Particulièrement lorsqu’il s’agit d’élire, de décider ou de voter.

Ce qu’une communauté Emmaüs peut offrir

L’accueil digne est le principe fondateur de notre mouvement depuis ses débuts. C’est en le pratiquant chaque jour que nous contribuons à réparer les désordres du monde. Nous pensons que l’exemple d’Emmaüs peut donner l’envie à chacun.e de retrouver son humanité et de l’exprimer à travers la solidarité, le partage et le respect. En cette période électorale et d’établissement de budgets publics, nous voulons mettre la communauté et les décideurs en face de leurs responsabilités. Ce sont nos choix qui modèlent notre société. Ce sont nos actions qui nous donnent les moyens de bâtir le monde permettant à ceux qui se trouvent dans la détresse de retrouver la dignité. Il y a exactement une année, que le mouvement international publiait son premier « Rapport mondial nos combats contre la pauvreté » qui présente trois exigences :

  • Impliquer les personnes vulnérables pour qu’elles aient une place à part entière dans la société
  • Placer l’intérêt général au cœur des politiques publiques
  • Construire une économie qui soit réellement au service de l’être humain et de son environnement

À travers nos revendications et nos actions concrètes, nous voulons démontrer que des alternatives existent. En cette journée international de lutte contre la pauvreté, nous invitons toutes celles et ceux qui seraient en panne d’idée à découvrir nos propositions permettant de construire ensemble un monde vivable pour encore plusieurs générations. En nous rendant visite, vous apprendrez à travers de petits films comment nous travaillons pour plus d’égalité, lus d’équité et plus de solidarité. En nous rencontrant, vous découvrirez peut-être aussi comme « ça fait du bien d’être humain ».

Article du Quotidien Jurassien à télécharger ici.

Audio de RFJ à écouter ici.

AG 2022 : Soutien et aide doublés

Notre association Emmaüs Jura a tenu son assemblée générale le 30 juin dernier. Ce fut l’occasion d’un point de situation après deux exercices touchés par la pandémie et un moment de réflexion sur les nouvelles activités et la transformation de notre entreprise solidaire et éthique.

Depuis mars 2020, la fermeture, à deux reprises, de notre magasin de seconde main en raison des mesures anti-covid ont eu un impact sur notre chiffre d’affaires. Cependant, les efforts fournis ces dernières années pour rendre notre offre plus attrayante ainsi que la diversification de nos activités, ont permis de maintenir les revenus. Grâce à de nouvelles collaborations et des soutiens financiers, Emmaüs Jura a doublé son aide et sa solidarité financière ces deux dernières années : CHF 100’000.– en 2020 et autant en 2021. Au cours de ces deux exercices nous avons ouvert plusieurs ateliers (couture, surcyclage de meubles, vélos) permettant de verser des salaires solidaires à 3 personnes.

Une des particularité de notre mouvement est de veiller à l’autosuffisance et l’autonomie financière de ses groupes. Emmaüs Jura applique cette règle, ce qui signifie que le montant des dons financiers ou des aides reçues est principalement redistribué aux bénéficiaires ou dans des activités générant du soutien à long terme. Pour pouvoir régulièrement « servir premier les plus souffrants » ces prochaines années et faire face aux investissements indispensables (efficience énergétique, lancement de nouveaux secteurs d’activités et renforcement de la résilience) la constitution de provisions et de réserves importantes a fait boucler l’exercice comptable sur une perte de 70’000.– prélevée sur notre capital.

Les bénévoles d’Emmaüs Jura : une richesse vieillissante

Les actions d’Emmaüs Jura se réalisent grâce à ses membres : bénévoles ou salarié.e.s.
Notre organisation doit constamment veiller à préserver et faire évoluer cette richesse pour continuer à être « provocateurs de changement ». Depuis plusieurs années toutes l’équipe s’engage pour renforcer le corps des bénévoles. Amélioration de l’encadrement et du soutien des bénévoles, adaptation aux nouvelles formes de bénévolats, proposition de nouvelles offres pour les jeunes et les bénévoles occasionnels sont autant d’actions mises en place par l’équipe d’Emmaüs.

Les aspects démographiques font l’objet d’une attention particulière. Près de la moitié des bénévoles ont plus de 70 ans ! Même si le thème de l’âge et de l’irrémédiable vieillesse sont des sujets sensibles, nous ne les considérons pas comme un tabou mais plutôt comme une richesse pour la relève qui assure la continuité de nos missions. A force d’innovation et d’originalité, nous sommes persuadés que nous pourrons relever le défi démographique !

Emmaüs accomplit ses missions grâce aux femmes et aux frontalières

C’est à juste titre que l’égalité des genres et la liberté de circulation font partie des luttes du mouvement d’Emmaüs. Sans les femmes et les personnes vivant de l’autre côté de la frontière, nous ne pourrions pas assumer toutes nos missions. Près de 80 % des bénévoles actives sont des femmes alors que plus de la moitié vivent en France voisine. Ces statistiques reflètent bien la réalité frontalière de l’Ajoie. Chez Emmaüs nous considérons que c’est une richesse et une grande chance de pouvoir compter à la fois sur les compétences de si nombreuses femmes et de pouvoir partager tant de moments de vie transfrontaliers.

Emmaüs Jura : un acteur reconnu de l’économie circulaire

En obtenant le mandat de l’Office de l’Environnement de la RCJU pour réaliser le 1er rapport sur l’économie circulaire citoyenne du canton (Projet 4RJU), Emmaüs Jura été reconnu comme un acteur historique et compétent de l’économie circulaire de notre région. Cette opportunité nous a permis de renforcer des collaborations avec des partenaires de l’économie sociale et solidaire ainsi qu’avec des entreprises privées développant une éthique de l’économie se rapprochant des exigences d’Emmaüs. Les nombreux contacts avec les communes, qui selon nous, devraient être les principaux moteurs d’une économie circulaire régionale, font partie des retombées très positives de cette expérience. Ce rapport, qui s’est voulu très pratique et pragmatique, a déjà débouché sur la réalisation de projets concrets et la mise en place de partenariats public-privé intégrant entreprises sociales et solidaires ainsi que des entreprises locales. Cette approche lancée par le canton du Jura figure parmi les plus novatrices dans ce domaine en Suisse romande.

L’avenir d’Emmaüs Jura s’inscrit dans la la co-création, l’inclusion et la résilience

  • La co-création : nous ne pouvons pas créer seuls les solutions aux problèmes qu’un grand nombre a engendrés. C’est pourquoi nous nous engageons dans des partenariats et des alliances afin d’être plus efficaces et efficients. Concrètement nous mobilisons le très large réseau d’Emmaüs international et collaborons avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire, y. c. les entreprises privées sur notre territoire.
  • L’inclusion : notre société comprends de multiples individus et est plurielle. Emmaüs lutte contre toute forme d’exclusion. L’inclusion consiste à réunir, indépendamment de leurs caractéristiques, les plus démuni.e.s et ceux et celles qui le sont moins pour travailler ensemble et changer le système qui créer les inégalités et les misères. Pour Emmaüs Jura ce qui compte c’est l’acceptation et le partage de valeurs ainsi que de visions communes pour travailler ensemble à former une société vivable et juste.
  • La résilience : L’autonomie, l’autosuffisance et la solidarité font parties des valeurs d’Emmaüs. Depuis plus de septante ans, notre mouvement a traversé de nombreuses crises, perturbations et chocs partout dans le monde. Ceci a contribué à développer notre capacité de résilience. Nous voulons continuer à apprendre à vivre ensemble de manière satisfaisante malgré des circonstances et un environnement défavorables et partager cette expérience.

14 juin : Tout bouge mais rien ne change pour les femmes

Ce 14 juin, un peu partout en Suisse, les femmes se réunissent pour rappeler que l’égalité des droits et des conditions entre femmes et hommes n’est pas encore réalisée chez nous. Chez Emmaüs l’égalité est au coeur des combats que nous menons. Et pourtant, comme beaucoup d’organisations, nous avons encore tant à améliorer, au sein-même de nos structures !

Lucie Coutaz, une personnalité clé du mouvement Emmaüs, crédit Emmaüs International

Notre mouvement doit beaucoup à l’engagement de Lucie Coutaz. Sans cette femme, notre organisation n’aurait sans doute pas connu le développement extraordinairement à travers le monde que nous vivons aujourd’hui. Et pourtant. Qui connaît vraiment Lucie ? Durant près de quarante ans cette femme a été aux côtés de l’Abbé Pierre. Elle partagera les charges de ses différentes fonctions officielles et le soutiendra sans cesse jusque dans les moments les plus difficiles. Lorsqu’un jour on lui demande de parler de l’aventure d’Emmaüs, elle expliquera que « c’est une très belle histoire à raconter […]. Cependant, quand on [la] vit, ce n’est pas toujours aussi amusant. Il y a eu forcément bien des larmes, bien des peines … et ça, c’est la vue prise de l’intérieur, et c’est tout de même assez différent, puisque c’est la banalité des humbles travaux de chaque jour. » Les humbles travaux de chaque jours : c’est souvent ce qu’une moitié du monde réalise sans que l’autre moitié reconnaisse la valeur de cet engagement. Aujourd’hui Lucie n’est plus plus… les inégalités persistent.

Merci à toutes les femmes d’Emmaüs Jura !

Près de 80% des bénévoles chez Emmaüs Jura sont des femmes !

Chez Emmaüs Jura, les femmes sont essentielles à la bonne marche de nos activités. Les chiffres sont implacables : sans elles, sans leur engagement et leurs talents, notre association ne pourrait pas accomplir ses missions !

Emmaüs JuraPourcentActivesPourcent
Nombre de membre66100%
Femmes4568%3079%
Hommes2132%821%
Total38100%
Statistiques des membres d’Emmaüs Jura

Si en Suisse les inégalités sont toujours présentes, ailleurs dans le monde elles sont criantes !

Dans la plupart des pays et des cultures, en dépit des efforts déployés depuis des années, les jeunes filles et les femmes subissent encore le poids des mécanismes du système patriarcal. Ce sont également les premières à assumer la charge du travail domestique.  Leurs droits sont souvent limités ou bafoués en termes d’éducation, de santé ou de contraception, de déplacement, d’emploi ou de rémunération, de propriété (en cas de divorce ou d’héritage), etc.  Si les politiques publiques ont vocation à défendre l’intérêt général, alors elles doivent commencer par lutter efficacement contre les violences et les inégalités qui affectent les femmes, ce qui passe nécessairement par la participation de ces dernières aux décisions qui les concernent.

https://www.ourvoicesmatter.international/revendication/garantir-lacces-des-femmes-a-la-vie-politique-et-economique-et-lutter-contre-les-inegalites-et-les-violences-dont-elles-sont-victimes/

Chez Emmaüs nous nous engageons pour garantir l’accès des femmes à la vie politique et économique, et lutter contre les inégalités et les violences dont elles sont victimes.

Vente spéciale de solidarité

Les ventes spéciales de solidarité du début juin sont un rendez-vous incontournable pour tous les amateurs de beaux objets et d’actions solidaires. Pour Emmaüs Jura, c’est l’occasion d’obtenir les moyens de financer nos actions de solidarité dans le cadre d mouvement Emmaüs international.

Toute l’équipe d’Emmaüs Jura s’active depuis plusieurs semaines à préparer cet événement annuel qui est l’occasion de mettre en valeur de beaux objets ou des pièces plus rares. Chacun.e y trouvera son compte ! Vêtements, bibelots, meubles, tableaux, bijoux et montres, articles ménagers ou vélos, satisferont sans nul doute les besoins et envies de beaucoup de monde.

Le seconde main bon pour le climat

Les achats de seconde main réduisent la demande de produits neufs, donc leur production. La réduction de la production préserve de précieuses ressources (matières, eau, environnement) et contribue à la réduction des gaz à effet de serre (GES). En achetant ce qu’il vous faut à Emmaüs (ou d’autres magasins de seconde main) vous contribuez directement à protéger notre climat. C’est une forme de nécessaire décroissance, si nous voulons avoir une chance de maintenir les scénarii les plus optimistes du GIEC. Qui dit décroissance peut penser perte d’emplois et augmentation de la pauvreté. Chez Emmaüs nous savons que la pauvreté est avant tout un problème de répartition des richesses et de partage. C’est pourquoi nous menons un combat contre le système actuel qui favorise l’indigne écart entre les plus pauvres et les plus riches et, comme acteurs du changement, nous proposons des solutions.

Utilisez la mobilité douce et les transports publics !

En Suisse les transports individuels motorisés représentent environ 30% des émissions de GES. En moyenne, un automobiliste émet 120 g de co2 par km. Donc si vous venez acheter un T-Shirt chez Emmaüs en voiture en parcourant 20 km (allez-retour), vous aurez émis 2,4 kg de CO2 alors que le T-Shirt en aura « fait économiser » 2,5 kg. De plus, à la suite du réaménagement de notre site, le nombre de places de parc a été réduit. C’est pourquoi nous vous recommandons de privilégier la mobilité douce et de nous rendre visite, si possible, en utilisant votre vélo ou les transports publics.

Le vendredi 3 juin : journée mondiale de la bicyclette : un contrôle de sécurité de votre vélo offert !

À l’occasion de la journée mondiale de la bicyclette, nous vous offrons un contrôle de sécurité gratuit de votre vélo. Profitez de devenir l’heureux ou heureuse propriétaire d’un vélo entièrement remis en état dans notre atelier, prêt à reprendre la route avec vous !

Dates et horaires

De la musique pour plus de joie

Organiser un festival avec très peu de moyens et beaucoup de débrouillardise, c’est une approche assez émmaüssienne ! Cela nous plait chez Emmaüs et c’est pourquoi nous encourageons nos ami.e.s à assister le samedi 28 mai au festival transfrontalier du Caveau à Delle.

Fruit d’une collaboration entre la Ville de Delle et l’association suisse GasteroProd de Boncourt, le Festival du Caveau réunit des artistes de France et de Suisse.

S’y produiront notamment « Les Jumeaux » un duo que l’on apprécie bien chez Emmaüs Jura.

Entrée libre, Artistes au chapeau, Tirelire solidaire
Buvette, gaufres, bar à sirops.

Pour en savoir plus : Lire l’article sur RFJ et découvrir le programme

programmeFestival-2

Manger c’est politique !

Construire ensemble des circuits courts alimentaires, c’est ce que propose les Artisans de la transition. Pour donner l’eau à la bouche, ils ont produit un petit film et propose que les « mangeurs » et les producteurs se rencontrent pour discuter lors d’une soirée d’échanges.

Chez Emmaüs, l’autosuffisance, la solidarité et le respect de la vie sont des valeurs centrales. Ces valeurs se retrouvent dans les initiatives de circuits cours alimentaires. Nous vous invitons à découvrir le lundi 25 avril 19h00 au Cinémajoie à Porrentruy comment nous pouvons les construire ensemble pour renforcer la résilience de nos communes et préserver nos écosystèmes.

Nous pouvons vivre sans prendre l’avion pour faire du «shopping» ou nous passer de la dernière série sur notre «smartphone» 5G. Mais nous ne pouvons pas renoncer à nous nourrir : physiquement, intellectuellement ou émotionnellement. Les circuits courts alimentaires contribuent à tout cela. Construisons-les ensemble !

Cet événement s’inscrit dans le programme « hors les murs » de la semaine du climat organisée par le Théâtre du Jura à Delémont.

https://www.theatre-du-jura.ch/
%d blogueurs aiment cette page :