Manger c’est politique !

Construire ensemble des circuits courts alimentaires, c’est ce que propose les Artisans de la transition. Pour donner l’eau à la bouche, ils ont produit un petit film et propose que les « mangeurs » et les producteurs se rencontrent pour discuter lors d’une soirée d’échanges.

Chez Emmaüs, l’autosuffisance, la solidarité et le respect de la vie sont des valeurs centrales. Ces valeurs se retrouvent dans les initiatives de circuits cours alimentaires. Nous vous invitons à découvrir le lundi 25 avril 19h00 au Cinémajoie à Porrentruy comment nous pouvons les construire ensemble pour renforcer la résilience de nos communes et préserver nos écosystèmes.

Nous pouvons vivre sans prendre l’avion pour faire du «shopping» ou nous passer de la dernière série sur notre «smartphone» 5G. Mais nous ne pouvons pas renoncer à nous nourrir : physiquement, intellectuellement ou émotionnellement. Les circuits courts alimentaires contribuent à tout cela. Construisons-les ensemble !

Cet événement s’inscrit dans le programme « hors les murs » de la semaine du climat organisée par le Théâtre du Jura à Delémont.

https://www.theatre-du-jura.ch/

Un cabas écosolidaire

Le suremballage est un des symptômes de notre surconsommation. Qu’il soit en plastique, en papier ou en carton, un emballage a toujours un impact sur notre environnement et notre climat. Le « cabas écosolidaire » est une initiative de la commune de Boncourt qui démontre qu’une réflexion collective quant aux emballages peut modifier positivement nos habitudes de consommation et notre société.

Trois femmes actives pour l’écosolidarité

Le « cabas écosolidaire » est bien plus qu’un joli accessoire de mode bien pratique : c’est la démonstration qu’ensemble nous pouvons être « provocateurs de changement ». Ou plutôt provocatrices ! Car ce projet est le résultat de la collaboration de trois femmes actives et engagées !

De g. à d. : Ludivine Manz (Conseillère communale de Boncourt), Denise Petitpierre (couturière indépendante,D À Coudre Buix) et Prisca Moritz (coresponsable, Emmaüs Jura)

Fin de l’été 2021, Ludivine Manz, veut mettre en œuvre une idée que lui a soufflée un de ses collègues du conseil communal de Boncourt. Elle s’adresse à Emmaüs Jura afin de mettre à disposition des consommateurs et consommatrices citoyen.ne.s du village un sac multi-usage pour remplacer les sacs plastiques ou papiers et réduire l’utilisation d’emballages inutiles tout en soutenant les commerçants locaux. Prisca Moritz, coresponsable chez Emmaüs Jura se rend bien vite compte que si la matière première (tissus) ne manque pas chez Emmaüs, le savoir-faire et les ressources humaines dont dispose l’association ne suffiront pas à répondre à la demande de la commune. Elle pense alors à D À Coudre. Qui de mieux placée qu’une couturière indépendante installée dans le village voisin et de surcroit partenaire et cliente d’Emmaüs de longue date ? Avec l’appui professionnel de Denise Petitpierre, le trio forme une équipe engagée et écosolidaire.

Trois organismes pour un partenariat Public-Privé

Ce projet est aussi la démonstration que des partenariats entre organisations de différents secteurs favorisent la transition écologique au niveau local. Ludivine, Denise et Prisca représentent chacune des organismes qui ont tout à gagner en instaurant des coopérations : collectivité publique, entreprise privée et organisation de la société civile. Chacun.e peut apporter une contribution significative pour qu’une action à impact environnemental et social se réalise rapidement et dans de bonnes conditions. Toutes sont conscientes que ce n’est pas l’utilisation de cabas, même écosolidaires, qui nous évitera la catastrophe climatique qui s’annonce. Apprendre à coopérer, s’informer sur les effets de notre surconsommation et modifier nos comportements ou faire preuve de solidarité et d’entraide sont autant de premiers pas qui conduiront vers plus de résilience sur les territoires de vie.

Trois objectifs du développement durable au niveau local

Une action telle que celle menée par les trois partenaires répond au niveau local à trois objectifs du développement durable (ODD).

En collaborant avec une entreprise sociale et solidaire comme Emmaüs, contribuant ainsi directement ou indirectement à la réduction de la pauvreté dans le Jura ou ailleurs dans le monde.

En questionnant les consommateurs et les citoyens sur leurs habitudes de consommation et en mettant l’économie circulaire et locale, une économie éthique et la décroissance au coeur des réflexions.

En réduisant la consommation d’emballage et en favorisant les commerçants locaux tout en portant l’attention sur les effets sur le climat et l’environnement des déchets produits.


L'action "Cabas solidaires" s'inscrit dans un engagement qui se veut citoyen, local et solidaire. Pour l'encourager, le conseil communal propose une carte de fidélité qui sera timbrée à chaque fois qu'un.e client.e renoncera à utiliser des emballages plastique ou papier chez les cinq commerçants partenaires de cette action :

- Boucherie Gatherat
- Boulangerie Roelli
- Station-Service "La Fleur de Lys"
- Station Shop Jubin
- Station-essence Shell

La carte complète peut être échangée au bureau communal contre un bon d'une valeur de Fr. 20.-- valable chez les cinq commerçants partenaires de Boncourt.

Les « Cabas écosolidaires » sont disponibles chez les commerçants de Boncourt « à prix libre ». Votre contribution servira à créer un jardin d’herbes aromatiques pour la communauté villageoise.

En savoir plus sur le prix libre

Découvrir D À Coudre

Les plastiques en Suisse

df

Un monde sous vie à voir un jour à Boncourt

BiblioRep : Tout est (bien sûr) possible !

BiblioRep : Toutestpossible avec Toto Morand !
BiblioRep : Toutestpossible avec Toto Morand !
Les premiers objets de BiblioRep

Aujourd’hui dernière ligne droite pour l’opération « Tout est possible » de la RTS avec Fréquence Jura. Nous avons eu la joie de partager un bon moment avec Toto Morand qui a découvert les locaux et tout le potentiel du projet BiblioRep. Sûr que s’il habitait par chez nous il rejoindrait le collectif que nous voulons créer avec VOUS pour la suite de notre utopie réaliste ! Nous avons reçu presque cinquante objets qui prendront place sur nos étagères.

Mais ce qu’il nous manque le plus c’est VOUS qui voulez devenir « provococateurs de changement » ! Vous êtes prêt.e.s à créer avec nous l’association qui va animer le tiers-lieu et qui animera la bibliothèque d’objets, l’atelier de réparation ouvert et, dans un deuxième temps, un espace de coworking !

Rejoignez-nous et participez à un projet qui explore de nouvelles pistes de consommation, de collaboration et de partage. Bien sûr, si vous disposez d’objets qui peuvent être prêtés passez nous voir aussi !

Nous recherchons encore :
– Des réparatrices et réparateurs de toutes sortes d’appareils
– Des connaisseurs de WordPress et des magicien.nes des sites web
– Des expert.e.s de l’impression 3D
– Des connaisseurs de Linux
– Des consommatrices et des consommateurs responsables qui veulent consommer différemment pour créer l’association
– Des bénévoles pour expérimenter le plaisir du « faire ensemble » et de « l’être ensemble ».
– … et des indépendant.e.s ou salarié.e.s prêt à rejoindre un espace de coworking

Allez ! Tout est (bien sûr) possible ! Passez nous voir et soutenez-nous encore ce vendredi 17 décembre à Courgenay, Rue Adolphe-Gandon 14 jusqu’ à 19h00.

Avec nos partenaires (la commune de Courgenay, Mac Jura Électroménager, Caritas Jura et le Vilebrequin) et avec vous, nous voulons contribuer aux changements d’habitudes qui nous aideront à réduire notre impact sur la dégradation de notre environnement et de notre climat.

Et bien sûr, écoutez La Première en collaboration avec Fréquence Jura qui mène l’opération « sapin solidaire » !

Vendredi 17 décembre14h00-17h30 et jusqu’à 19h00 discussion et apéro (inscription pas obligatoire, mais utile ! (ci-dessous)
Inscription à l’apéro

Suivez-nous et rejoignez-nous aussi sur Democratüs

BiblioRep : Tout est possible !

Emmaüs Jura a la chance et le plaisir de participer à l’opération « Tout est possible » de la RTS avec Fréquence Jura. Cette opération d’entraide met en lien des personnes qui veulent ensemble contribuer à un projet servant la communauté. À cette occasion, nous présentons notre projet «BiblioRep» : une bibliothèque où l’on prête et répare les objets !

Quels objets possédez-vous que vous n’utilisez que quelques fois dans l’année ?
Quels objets ne vous servent plus ou sont hors d’usage pour cause de panne ?
Quels objets pourraient vous être utiles quelques fois par an ?

Posez-vous ces questions et vous découvrirez certainement un véritable trésor. Ce trésor vous donne l’occasion rencontrer des personnes motivées, joyeuses et désireuses de créer un avenir soutenable ! Créez des liens avec d’autres grâce au partage ! Rejoignez le collectif «BiblioRep» à Courgenay !

Avec nos partenaires (la commune de Courgenay, Mac Jura Électroménager, Caritas Jura et le Vilebrequin) et avec vous, nous voulons contribuer aux changements d’habitudes qui nous aideront à réduire notre impact sur la dégradation de notre environnement et de notre climat.

Écoutez-nous : le vendredi 10 décembre dès 14h00 ou en podcast sur La Première

Rejoignez-nous : Rue Adolphe-Gandon 14, Courgenay

Samedi 11 décembre09h00 – 12h00 et 13h00-16h00
Lundi 13 décembre14h00-18h30
Mercredi 15 décembre14h00-18h30
Vendredi 17 décembre14h00-17h30 et jusqu’à 19h00 discussion et apéro sur inscription (ci-dessous)
Inscription à l’apéro

Il pleut des chansons

Aujourd’hui chez Emmaüs Jura à Boncourt il pleut des chansons et la joie du partage. Profitez et rejoignez-nous pour un petit moment d’éclaircie dans une période sombre.

Vous êtes-vous déjà assis.e dans un confortable voltaire pour prendre le temps d’écouter les références du répertoire de chansons francophones avec les artistes juste en face de vous ?

Les Jumeaux d’Emmaüs créent une ambiance inédite dans notre magasin. Avez-vous déjà déambulé.e dans nos rayons au son d’une chanson française magnifiquement interprétée par Fox Kijango magistralement accompagné par Jean-Marie Aubert ?

Tout cela vous pouvez le vivre aujourd’hui samedi 4 décembre chez Emmaüs Jura à Boncourt, de 9h00 à 12h00. Alors passez nous voir… et nous écourter !

Ventes de Noël

Noël approche. Souvent synonyme de ruée sur les objets de toute sorte… Vitrine de notre consommation qui engendre les problèmes sociaux et environnementaux contre lesquels nous luttons !

Et pourtant ! Si nous voulons poursuivre nos engagements nous avons besoin des ressources que procure la vente des articles de seconde main dans notre magasin de Boncourt. Nous avons besoin de votre participation et de vos achats écosolidaires !

Ce que nous vous proposons, c’est de faire plaisir en vous faisant plaisir ! Offrir un objet de seconde main qui possède déjà toute une histoire apporte plus de joie ! Nous voulons vous offrir un bon moment chez nous fait de partages, de découvertes et surtout de rencontres !

Vendredi 3 (15h00-18h00) et samedi 4 décembre (10h00-12h00) écoutez les Jumeaux d’Emmaüs !

Jean-Marie Aubert et son « jumeau » Fox Kijango sont tous deux passionnés de musique et partagent solidairement leurs talents !

Venez les écouter et les rencontrer. Ils sauront aussi vous orienter sur « les perles » qui peuvent devenir « le » cadeau original et écosolidaire pour plus de joie à Noël.

Chez Emmaüs nous sommes heureux de compter parmi nos bénévoles et nos amis tant de diversité et d’ouverture !

Pourquoi un cadeau de seconde main est-il la marque d’une réelle attention ? Lisez notre article au sujet de notre opération « Seconde main sous le sapin ».

Le droit à la réparation soutenu en Suisse

Repair Café à la Galerie du Sauvage
Photo : Greenpeace / Joël Hunn

Un récent sondage de Greenpeace le montre : les consommateurs et consommatrices suisses souhaitent clairement pouvoir réparer leurs appareils, leur mobilier ou tout autre objet de consommation. Le coût élevé des réparations et l’impossibilité technique sont les principaux freins pour redonner une seconde chance aux objets. Des solutions existent : réparer soit-même ou confier la réparation à une entreprise de l’économie sociale et solidaire !

Fréquenter un Repair Café est une formidable occasion d’apprendre à réparer soi-même les appareils et objets les plus courants. Grâce à la FRC et ses partenaires (dont Emmaüs Jura) l’offre s’est étoffée dans le Jura. C’est souvent 70% des objets qui rentrent à la maison en pouvant servir à nouveau.

Une autre façon de remettre dans le circuit des objets est de confier leur réparation à des entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS). Comme elles ne doivent par répondre à des impératifs dictés par des actionnaires avides ou des logiques de surproduction, ces entreprises peuvent proposer des réparations à des prix raisonnables. Les entreprises de l’ESS ne sont pas forcément des organisations caritatives ou des organismes subventionnés. En Suisse existent aussi des entrepreneurs et des entrepreneuses qui se font rémunérer raisonnablement pour leur travail tout en partageant la valeur ajoutée produite et en respectant notre environnement.

Dans quelques mois, ces services seront également disponibles en Ajoie ! Abonnez-vous à notre infolettre pour être informé !

Prochain Repair Café à Porrentruy, Galerie du Sauvage

%d blogueurs aiment cette page :