Responsabilité et justice

Pour Emmaüs, la responsabilité et la justice font partie des valeurs cardinales de notre mouvement. Une économie éthique et solidaire pour l’accès aux droits fondamentaux est un des combats que nous menons au quotidien. En Suisse, chaque citoyen.ne.s a l’occasion de s’engager concrètement pour plus de justice en votant OUI à l’initiative pour des multinationales responsables le 29 novembre 2020.

Notre modèle économique actuel ne met pas la priorité sur les droits humains, il détruit les liens sociaux, les solidarités et nos écosystèmes. Nous citoyen.ne.s avons rarement l’occasion d’influencer ou de modifier la façon dont nous vivons ensemble au niveau global. Voter OUI le 29 novembre est une chance unique de pouvoir modifier la tendance !

Découvrir pourquoi nous ne pouvons pas profiter d’une économie injuste et inégalitaire…

Membres du mouvement, ami.e.s, alliés, partenaires, soutenez l’initiative pour des multinationales responsables. Aucun bien-être, aucune situation économique, aucun avantage sociétal ne peut exister sur le dos des plus démunis et des plus souffrant.e.s. Informez-vous, découvrez et agissez !

Le documentaire qui montre quelques exemples concrets…

Liens :
Site de la fédération Emmaüs Suisse
Site d’Emmaüs International
Liste des soutiens à l’initiative pour des multinationales responsables

Qui oserait dire qu’il y a démocratie là où, fût-ce par suffrage universel, des majorités décident le soutien, dans la nation, des privilèges et, dans l’univers, de convoitises ou insensibilités nationales?

Abbé Pierre, La misère juge le monde, 1947-1951)

Les tiers-lieux sont une richesse pour tous !

Dans le Jura, existent plusieurs lieux où le partage, le vivre-ensemble, la solidarité et bien d’autres valeurs essentielles à nos communautés locales peuvent être vécues. Toutes ces valeurs font partie de l’ADN du mouvement Emmaüs.

A Delémont existe depuis cinq ans “La Cantine“. Ce tiers-lieux présente de nombreux point de convergences avec les valeurs et la vision du monde de notre mouvement. Malheureusement cet endroit de création et de partage risque de disparaître. L’avenir de la Cantine dépend d’une décision du tribunal cantonal qui tombera tout prochainement. Ce lieu autogéré de cultures et d’artisanat est menacé par son propriétaire qui veut rompre le bail à tout prix.

Il y a certainement des solutions pour que la Cantine perdure. Une entreprise innovante et soucieuse de son intégration dans le tissu social doit pouvoir prendre conscience des opportunités qu’offre pour elle la location d’un bâtiment animé et activement positif.

Une manifestation aura lieu le samedi 5 septembre en marque de soutien.