Vivre le partage sur la frontière

Emmaüs Jura participe à une expérience inédite : exprimer ce que représente la vie sur la frontière considérée comme territoire et communauté de destin. Venez partager un spectacle convivial et participatif à l’école primaire de Boncourt, ce samedi 26 novembre à 19h30.

L’affiche annonçant le spectacle

Ce spectacle sous forme de « veillée participative » est organisé par l’association Vivre la Frontière et appuyé par arcjurassien.ch.

Intéressée par le fonctionnement des frontières en général, et dans l’Arc jurassien franco-suisse en particulier, une équipe d’anthropologues et d’artistes a arpenté le territoire frontalier à la rencontre de ses habitants pour récolter leurs points de vue, expériences et ressentis. Ces récits du quotidien frontalier seront restitués en images, en chant, en danse et en débats lors d’une « veillée artistico-ethnographique » où se mêlent réalité et imaginaire. Un « spectacle mosaïque » à ne rater sous aucun prétexte !

Ce spectacle constitue les prémices des événements qu’Emmaüs proposera en 2023 à notre région sous le thème de « La frontière en partage » à l’occasion de son 60e anniversaire.

Spectacle gratuit suivi du verre de l’amitié.

Découvrir la compagnie Gravitation

Lire l’article du QJ

Lire l’annonce sur arcjurassien.ch

Garantir une migration sûre

Le 15 mai, le peuple suisse décidera si la Suisse doit adopter les nouvelles règles de l’Union européenne concernant l’Agence européenne de protection des frontières, « Frontex ». Cette agence de garde-frontières est la plus grande de l’UE. Dotée d’un budget de 5,6 milliards d’euros, elle disposera bientôt d’une armée de 10 000 gardes-frontières. Frontex est responsable de violences faites à des personnes cherchant une protection et une vie meilleure : de nombreuses preuves ont été révélées par des journalistes et par des groupes de défense des droits de l’Homme.

Emmaüs Lublin, accueil et hébergement des personnes réfugiées

Les politiques militarisées de la forteresse européenne ont tué plus de 44 764 personnes depuis 1993 : noyées en Méditerranée; abattues aux frontières; mortes par suicide dans des centres de détention, torturées et tuées après avoir été expulsées.

Emmaüs Jura estime que les ressources investies dans Frontex seraient plus utiles pour permettre un accueil digne et lutter contre les sources des souffrances qui mènent à l’exode.

L’Europe et la Suisse doivent assumer leurs responsabilités en acceptant sans réserve tous ceux et toutes celles qui fuient les conflits par une application généreuse du statut de réfugié, sans traitement différencié des personnes en fonction de leur nationalité, leur race, leur religion ou leur origine. Plutôt que de refouler, garantissons une migration sûre.

Dans les pas d’un réfugié – Crédit : https://flucht-fuir.ch/fr/home/

Réfugiés, migrants, étrangers, demandeurs d’asile ?

Fuir

Les suisses émigrants

Dans les pas d’un migrant

Manger c’est politique !

Construire ensemble des circuits courts alimentaires, c’est ce que propose les Artisans de la transition. Pour donner l’eau à la bouche, ils ont produit un petit film et propose que les « mangeurs » et les producteurs se rencontrent pour discuter lors d’une soirée d’échanges.

Chez Emmaüs, l’autosuffisance, la solidarité et le respect de la vie sont des valeurs centrales. Ces valeurs se retrouvent dans les initiatives de circuits cours alimentaires. Nous vous invitons à découvrir le lundi 25 avril 19h00 au Cinémajoie à Porrentruy comment nous pouvons les construire ensemble pour renforcer la résilience de nos communes et préserver nos écosystèmes.

Nous pouvons vivre sans prendre l’avion pour faire du «shopping» ou nous passer de la dernière série sur notre «smartphone» 5G. Mais nous ne pouvons pas renoncer à nous nourrir : physiquement, intellectuellement ou émotionnellement. Les circuits courts alimentaires contribuent à tout cela. Construisons-les ensemble !

Cet événement s’inscrit dans le programme « hors les murs » de la semaine du climat organisée par le Théâtre du Jura à Delémont.

https://www.theatre-du-jura.ch/

Nos luttes sont locales, mondiales, vitales !

Solutions locales, mondiales et vitales !

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté du
17 octobre, Emmaüs International publie son 1er rapport mondial pour des solutions locales, mondiales et vitales !

Ce rapport présente des actions concrètes et pragmatiques pour enrayer un système profondément inégalitaire qui s’accentue, détruit la planète, fait reculer la démocratie et violente le monde. Emmaüs Jura, avec les 424 autres organisations du mouvement, s’engage pour inciter chacun et chacune à agir collectivement en partant de 3 exigences pour sortir durablement de la pauvreté :

  • Impliquer les personnes vulnérables pour qu’elles aient une place à part entière dans la société – car on ne bâtit pas une société durable sur la peur, le repli, le rejet ou la domination.
  • Placer l’intérêt général au cœur des politiques publiques – sans justice sociale, la liberté et la paix ne sont qu’une illusion éphémère.
  • Construire une économie qui soit réellement au service de l’être humain et de son environnement – d’autres modèles existent et la pandémie actuelle est une preuve évidente de cette nécessité.

« Mes amis au secours »

« Mes amis au secours », tels furent les premiers mots de l’appel de l’abbé Pierre fondateur des communautés Emmaüs, à la population française en février 1954. Cet appel déclencha une insurrection de la bonté et de l’intelligence sans précédent, confrontant par là même les décideurs politiques à leur inaction face au contexte de grande pauvreté et de mal-logement.

Emmaüs Jura est convaincue qu’assurer notre avenir dépend de notre capacité à le construire ensemble et solidairement, avec les plus exclu.e.s : nous devons prendre conscience de nos interdépendances et en prendre soin.

Partout, il est de notre devoir d’interpeller les détenteurs du pouvoir et les puissants pour l’environnement, la dignité humaine, la justice sociale et l’avenir de la démocratie ! Nous avons besoin de porter la voix, notre voix, vos voix !

Votre voix compte ! Faites-la entendre en rejoignant cet appel pour que le devoir de partage devienne la boussole de ceux qui détiennent le pouvoir et les puissants.

Alarme climatique et justice environnementale

À 11h59, l’alarme climatique prouvera que la crise climatique n’attend pas ! Emmaüs Jura sonnera l’alarme avec ses ami.e.s et ses partenaires. Rejoignez-nous à Boncourt !

La pandémie qui nous a tant perturbé n’est qu’un avant-goût de ce qui nous attend à cause de la crise climatique qu’une petite partie de l’Humanité a déclenchée.

Aussi bien dans le cas de la covid-19 que dans celui du dérèglement climatique ce sont les plus pauvres, les plus souffrants et les plus exclus qui payeront le prix fort. Nous sommes toutes et tous responsables de changer nos comportements et d’agir partout où nous le pouvons y compris dans la sphère politique. Comme pour la crise du coronavirus nous avons besoin de solidarité.

Engageons-nous et exigeons !
Exigeons de nos dirigeant.e.s et de nos autorités qu’elles agissent pour réduire les inégalités. Qu’elles mettent en place, concrètement, sincèrement et fraternellement les mesures pour une justice sociale et environnementale qui préservent la vie sur Terre.

Autres acteurs

L’alarme climatique a été sonnées à 11h59 chez Emmaüs Jura ! Merci aux participant-e-s.
photo: Licence Copyleft - eglisedemontbazon_Cirotte_Nicolas_1

%d blogueurs aiment cette page :